Formulaire de contact

Formulaire de contact (Conditions : Gaz, d'électricité, téléphone)

Contactdata/ Intérêt général (Contact-Flap)
Quel est votre intérêt ?
Product-Section (Contact-Flap)
Informations sur l'alimentation en gaz (Options des clapets de contact)
Votre consommation annuelle
Vos sites
Informations sur l'alimentation électrique (Options des volets de contact)
Votre consommation annuelle d'électricité
Vos sites
Submit (Contact-Flap)
Résolvez l'exercice de calcul et inscrivez le résultat ici dans le cadre.

Octroi du permis de construire pour la nouvelle centrale de Navizence à Chippis

En date du 10 mars 2010, les Forces Motrices de la Gougra (FMG) ont obtenu le permis de construire pour la nouvelle centrale de Navizence à Chippis. Mise en service en 1908, la centrale sera entièrement réhabilitée avec une augmentation de l'efficacité énergétique. Au total, la future installation disposera d'une puissance de 70 mégawatts et sera progressivement mise en service d'ici à fin 2013.

La centrale de Navizence à Chippis a été mise en service en 1908 et modernisée dans les années 50 en parallèle à la construction des autres installations des FMG, à savoir le barrage de Moiry, le bassin de Tourtemagne et les centrales de Vissoie et de Mottec. Avec une production annuelle de l'ordre de 650 millions de kilowattheures, les installations des FMG se placent en cinquième position des aménagements hydroélectriques valaisans. Ses actionnaires sont Alpiq à 54% via Alpiq AG (ex-Atel AG), Rhonewerke à 27,5%, les communes concédantes à 10%, la commune de Sierre à 7,5% et Sierre Energie à 1% .

D'une puissance totale de 50 mégawatts, les sept groupes de la centrale de Navizence turbinent une troisième fois les eaux du Val d'Anniviers et de la Vallée de Tourtemagne pour une production annuelle moyenne d'environ 290 millions de kilowattheures. Après plus de 100 ans d'exploitation, les FMG ont décidé de procéder à une réhabilitation complète des installations à Chippis.

Trois ans de travaux pour améliorer l'efficacité énergétique de la centrale

En février 2009, l'Etat du Valais a octroyé aux FMG l'homologation de la concession pour le palier inférieur de la Navizence, anciennement propriété d'Alusuisse / Rhonewerke. Sur la base des préavis positifs de l'Office fédéral de l'environnement, des communes concernées ainsi que des services compétents de l'administration cantonale, le Département de l'économie, de l'énergie et du territoire du Canton du Valais a délivré en date du 10 mars le permis de construire pour la nouvelle centrale de Navizence. Confié au Groupement d'Ingénieurs pour la Centrale de Navizence (GICN), composé des bureaux d'ingénieurs-conseils Lombardi SA, du Groupe E et de SD Ingénierie, le projet consiste en une modernisation des installations intérieures sans modification importante du système d'adduction et des caractéristiques extérieures de l'aménagement. La première étape portera sur la réhabilitation de la centrale et du canal de fuite existant. Trois nouveaux groupes d'une puissance de 23,7 mégawatts chacun seront construits par Andritz. La nouvelle centrale atteindra une puissance de 70 mégawatts, dont 20 de réserve qui permettront d'optimiser la production de l'ensemble de l'aménagement tout au long de l'année, notamment lors des travaux de maintenance planifiés. La réhabilitation permettra de satisfaire aux exigences d'exploitation actuelle. La dernière étape des travaux sera consacrée à la construction d'un nouveau poste de couplage de 65 kilovolts dans les bâtiments existants.

Remise en service prévue à fin 2013

Les travaux de réhabilitation débuteront à la fin mars 2010 et s'échelonneront jusqu'à fin 2013. Le raccordement des trois nouveaux groupes s'effectuera en deux phases, la première à l'automne 2011 et la seconde au printemps 2013. Les indisponibilités de la centrale se limiteront ainsi à quelques mois durant toute la période des travaux. Le budget total du projet s'élève à environ 75 millions de francs suisses. L'investissement sera financé par les Forces Motrices de la Gougra SA.