Formulaire de contact

Formulaire de contact (Conditions : Gaz, d'électricité, téléphone)

Contactdata/ Intérêt général (Contact-Flap)
Quel est votre intérêt ?
Product-Section (Contact-Flap)
Informations sur l'alimentation en gaz (Options des clapets de contact)
Votre consommation annuelle
Vos sites
Informations sur l'alimentation électrique (Options des volets de contact)
Votre consommation annuelle d'électricité
Vos sites
Submit (Contact-Flap)
Résolvez l'exercice de calcul et inscrivez le résultat ici dans le cadre.

Alpiq prévoit de vendre la centrale à gaz à cycle combiné de Budapest

Lausanne – Dans le cadre de l’allègement de son portefeuille de participations non stratégiques, Alpiq prévoit de céder la centrale à gaz à cycle combiné (403 MW de puissance) de Csepel à Budapest. Les recettes de la vente permettront à Alpiq de poursuivre la réduction de son endettement net.

Dans le cadre de la transformation du Groupe, Alpiq a décidé d’examiner la cession du complexe de production de Csepel à Budapest. Dans ce contexte, Alpiq et le distributeur national d’énergie hongrois MVM ont convenu des conditions du contrat d’achat des actions. La signature du contrat et la réalisation de la transaction sont tributaires de diverses décisions et autorisations réglementaires. Le but d’Alpiq est d’effectuer la vente d’ici fin 2016.

Cette vente éventuelle a lieu dans le cadre de l’examen des possibilités de désinvestissements de participations non stratégiques. Le cash-flow dégagé par la vente permettra à Alpiq de poursuivre la réduction de son endettement net.

La centrale à gaz à cycle combiné de Csepel dispose d’une puissance électrique de 403 MW et appartient à 100 % au Groupe Alpiq depuis 2002. L’aménagement a été construit en l’an 2000 et produit non seulement de l’énergie électrique, mais aussi de la chaleur pour le chauffage à distance et les processus industriels.

Alpiq continue de mettre en œuvre la transformation du Groupe avec rigueur. La priorité est d’assurer la capacité financière de la société. En ouvrant jusqu’à 49 % de son portefeuille hydroélectrique à de nouveaux investisseurs, Alpiq réduit sa dépendance envers les prix de gros et réduit son endettement net. La société examine également d’autres possibilités de désinvestissement de participations non stratégiques et les met rigoureusement en œuvre. Les mesures de réduction des coûts et d’amélioration du résultat déjà initiées continuent d’être systématiquement appliquées. Le négoce d’énergie et les services énergétiques offrent un potentiel de croissance et continuent d’être développés en fonction des possibilités financières.