Formulaire de contact

Formulaire de contact (Conditions : Gaz, d'électricité, téléphone)

Contactdata/ Intérêt général (Contact-Flap)
Quel est votre intérêt ?
Product-Section (Contact-Flap)
Informations sur l'alimentation en gaz (Options des clapets de contact)
Votre consommation annuelle
Vos sites
Informations sur l'alimentation électrique (Options des volets de contact)
Votre consommation annuelle d'électricité
Vos sites
Submit (Contact-Flap)

Alpiq enregistre au premier semestre un résultat opérationnel solide conforme aux attentes

  • EBITDA avant effets exceptionnels: 55 millions de CHF

     - Activités en Europe positives et négoce solide: 111 millions de CHF
     - Production d’électricité suisse déficitaire: -56 millions de CHF

  • Liquidité renforcée – Ratio des fonds propres en hausse
  • La sortie du charbon réduit massivement l’empreinte carbone
  • Confirmation des prévisions pour 2019 – Reprise attendue à partir de 2020

Lausanne – Au premier semestre 2019, le Groupe Alpiq (Alpiq) a réalisé un chiffre d’affaires net de 2,2 milliards de CHF (30.6.2018: 2,6 milliards de CHF) et un EBITDA avant effets exceptionnels de 55 millions de CHF (30.6.2018: 99 millions de CHF). La production suisse d’électricité est déficitaire. En revanche, les activités en Europe ont apporté une contribution positive au résultat.

Bilan solide

La hausse de l’EBITDA après effets exceptionnels a permis à Alpiq d’augmenter à 80 millions de CHF (30.6.2018: -25 millions de CHF) ses flux de trésorerie provenant des activités opérationnelles liées aux activités poursuivies. Grâce à la mise en œuvre systématique de sa stratégie financière, la société a poursuivi la réduction de son endettement net à 217 millions de CHF (31.12.2018: 247 millions de CHF) et augmenté ses liquidités à 1,31 milliard de CHF (31.12.2018: 1,25 milliard de CHF). Au 30 juin 2019, le ratio des fonds propres, à 46,6 % (31.12.2018: 43,5 %), est solide.

Alpiq s’engage pour la force hydraulique suisse

Comme prévu, le domaine opérationnel Generation Switzerland est déficitaire et clôture à un niveau inférieur à celui de l’année précédente. Ce résultat s’explique par la baisse des apports en eau dans le secteur de l’hydroélectricité par rapport à la même période de l’année précédente, ainsi que par l’arrivée à échéance d’un contrat long terme dans le secteur de l’énergie nucléaire. Par ailleurs, la production suisse d’électricité, couverte les années précédentes à des prix inférieurs, a eu un impact négatif sur le résultat.

Afin d’optimiser l’énergie hydraulique indigène, Alpiq a poursuivi la numérisation de ses processus et développé sa position de leader technologique et économique sur le marché de l’hydroélectricité en Suisse. Alpiq gère environ un tiers de la production hydraulique suisse.

Contribution importante de la production d’électricité internationale

Le domaine opérationnel Generation International est, une fois de plus, le domaine opérationnel qui a le plus contribué au résultat du Groupe Alpiq au premier semestre 2019. Il clôture à nouveau l’exercice sur un résultat positif, même si celui-ci est en recul par rapport à l’année précédente. Cette évolution s’explique principalement par le renouvellement d’un contrat de fourniture d’énergie à long terme aux prix actuels du marché pour la centrale à gaz à cycle combiné en Hongrie. Les nouvelles énergies renouvelables, qui comprennent l’éolien terrestre, les petites centrales hydroélectriques et les installations photovoltaïques, ont enregistré des résultats globalement positifs. Les centrales d’Alpiq en Europe complètent le portefeuille de centrales suisses et attestent des avantages de la diversification géographique et technologique du portefeuille de centrales d’Alpiq.

Activités de négoce solides en Europe

Le domaine opérationnel Digital & Commerce a clôturé le premier semestre sur un résultat solide, supérieur à celui de l’année précédente. En particulier, Alpiq a exploité avec succès ses centrales à gaz à cycle combiné en Italie et su profiter de la dynamique du marché du négoce de l’énergie en Europe de l’Est. Sur le marché français, Alpiq a conforté sa position de leader et, pour la troisième année consécutive, s’est vu décerner le prix du meilleur fournisseur d’électricité aux clients industriels. Le négoce de l’énergie en Europe a une fois de plus confirmé son importance en tant qu’élément essentiel du modèle d’affaires d’Alpiq.

Promotion et commercialisation de nouveaux modèles d’affaires numériques

Dans le domaine de la numérisation, Alpiq a mis en œuvre des solutions pour améliorer l’efficience et gérer l’énergie. Elle a également lancé de nouveaux produits et services pour ses clients. En Suisse, Alpiq est ainsi la première à exploiter commercialement sur les marchés de l’énergie un accumulateur de 1,2 mégawatt. Par ailleurs, Alpiq propose désormais une solution de batterie mobile rechargée avec de l’hydroélectricité, ce qui permet d’approvisionner en énergie de grandes manifestations de manière sûre et respectueuse de l’environnement.

Précurseur de la mobilité exempte de CO2

Dans le domaine de la mobilité électrique, Alpiq a conforté sa position de leader du marché suisse des infrastructures de recharge. Elle a aussi renforcé sa présence sur les marchés allemand, italien et autrichien. Alpiq joue par ailleurs un rôle clé pour introduire en Suisse la mobilité électrique à hydrogène. Par l’intermédiaire d’Hydrospider, une joint venture avec H2 Energy, Alpiq a récemment déposé une demande de permis de construire pour une installation de production d’hydrogène de 2 mégawatts située à côté de la centrale hydroélectrique de Gösgen. A l’avenir, Alpiq y produira, à partir de l’énergie hydraulique, de l’hydrogène destiné aux camions électriques équipés de piles à combustible. Alpiq contribue ainsi à une logistique exempte de CO2 en Suisse.

Alpiq sort du charbon

Au regard d’un monde de l’énergie de plus en plus décarboné, numérisé et décentralisé, Alpiq vend ses deux centrales au lignite tchèques, Kladno et Zlín, au groupe tchèque Sev.en Energy. Avec cette vente, Alpiq réduit l’empreinte carbone de son parc de centrales électriques de plus de 60 % et n’exploite plus de centrales à charbon. Ce désinvestissement, réalisé pour des raisons stratégiques, doit être clôturé au second semestre 2019. Alpiq prévoit d’utiliser l’apport de liquidités issu de la transaction pour poursuivre l’optimisation de son bilan et le développement sélectif de ses secteurs de croissance.

Confirmation des prévisions pour 2019 – Reprise attendue à partir de 2020

Comme annoncé fin mars, Alpiq s’attend, pour l’exercice 2019, à un résultat opérationnel inférieur à celui de l’année précédente. La principale raison réside dans la couverture des prix de l’électricité durant les années précédentes, ce qui grève la production d’électricité suisse par rapport à la même période de l’année passée. Les prix du CO2 et de l’électricité sur les marchés de gros, qui sont couverts en francs suisses deux à trois ans à l’avance, auront un effet positif sur le résultat à partir de 2020.

Pour de plus amples informations sur Alpiq, rendez-vous sur www.alpiq.com

 

Remarque pour les rédactions: La conférence de presse sur le résultat semestriel 2019 aura lieu aujourd’hui, 26 août 2019, de 9h00 à 10h30, au siège d’Alpiq à Olten.

 

Remarque pour les analystes: La conférence téléphonique des analystes sur le résultat semestriel 2019 aura lieu aujourd’hui, 26 août 2019, de 11h00 à 12h00.