Clarifications suite à l’article paru dans la « NZZ am Sonntag » le 7 avril 2019

Vendredi 5 avril 2019, nous avons annoncé la vente du paquet d’actions Alpiq détenu par EDF. Dans son article paru à ce sujet le 7 avril 2019 «Alpiq geht nicht einfach von der Börse. Der Konzern soll massiv schrumpfen» (Alpiq ne se retire pas simplement de la Bourse, le Groupe se réduira nettement), la « NZZ am Sonntag » formule des conclusions trompeuses. Elle explique également que les actionnaires prévoient de réduire la taille d’Alpiq.

Alpiq réfute totalement ces spéculations reprises ensuite par d’autres médias.

Alpiq apporte les précisions suivantes: le point de départ est le modèle d’affaires actuel d’Alpiq. L’importance des activités internationales est incontestée, aussi bien dans la production que dans le négoce et la commercialisation, afin de stabiliser et d’améliorer la valeur de notre cœur de métier suisse. La vision de certains actionnaires est d’être moins tributaires de la production internationale suite à l’amélioration des conditions cadres en Suisse pour des activités hydroélectriques concurrentielles et rentables. La direction partage cette vision à long terme.