Station d’épuration Werdhölzli

Alpiq crée de la valeur ajoutée grâce au numérique

Alpiq a développé la nouvelle plateforme «Energy Artificial Intelligence». Grâce à la mise en réseau de données, provenant par exemple de centrales de production, des consommateurs, des marchés de l’énergie ou des prévisions météorologiques, cette plateforme crée de la valeur ajoutée pour les clients et les partenaires de l’écosystème énergétique. Elle calcule les meilleures décisions en temps réel et émet des signaux de commande à destination des centrales de production afin de maximiser en permanence les avantages économiques des participants à la chaîne de création de valeur de l’énergie. Selon le processus «mesurer, réfléchir, agir», l’intelligence artificielle met en œuvre la meilleure option pour chaque client ou installation, et ce, sans porter préjudice aux processus clés, à la sécurité d’approvisionnement ou à n’importe quelle autre limite.

Exploiter les synergies en temps réel

Les marchés de l’énergie sont de plus en plus rapides, complexes et intégrés. Conséquences du tournant énergétique en Europe: la décarbonisation, la pénétration des nouvelles énergies renouvelables, la décentralisation, la sortie du nucléaire, le photovoltaïque et les batteries, l’électromobilité. Ces éléments rendent l’intégration de tous les participants disponibles dans la chaîne de création de valeur de l’énergie de plus en plus importante. Il devient alors possible d’exploiter de manière optimale les synergies entre les installations, qu’elles soient centralisées ou décentralisées, pour créer une valeur économique, aussi bien pour les propriétaires d'installations individuels que du point de vue macroéconomique. Il est pour cela nécessaire d’avoir des technologies et des compétences numériques, ce qu’Alpiq propose avec sa plateforme «Energy Artificial Intelligence».

Projet phare Werdhölzli à Zurich

Depuis fin 2016, la plateforme Energy Artificial Intelligence d’Alpiq gère deux centrales de cogénération pour la station d’épuration des eaux usées de Werdhölzli à Zurich; elle réduit ainsi significativement les coûts d’utilisation du réseau. Les besoins en électricité augmentent fortement lorsque la quantité d’eaux usées et la concentration au sein de la centrale croissent sous l’effet d’une combinaison complexe de facteurs tels que la pluie, l’utilisation des toilettes pendant la journée et autres. D’où des pics de prélèvement sur le réseau, qui occasionnent des coûts élevés. La plateforme Alpiq analyse les données en temps réel afin d’anticiper et d’éviter ces pics de charge. Si besoin, la plateforme active les centrales de cogénération, alimentées par les gaz d’épuration, pour fournir jusqu’à 1,8 MW de puissance et amortir les pics de charge. Cette installation de production d’énergie renouvelable décentralisée bénéficie ainsi d’une valeur ajoutée puisque ses coûts énergétiques diminuent significativement, sans que cela ne porte préjudice à son activité de base et tout en garantissant une protection maximale contre les influences externes. Le réseau de distribution local en profite également, dans la mesure où il n’y a plus de pics de charge.

L’exploitant des installations est également bien armé pour l’avenir: si, par exemple, des impulsions plus dynamiques surviennent dans l’utilisation du réseau ou sur le marché de l’énergie, l’algorithme d’optimisation peut être adapté d'un clic de souris dans le cloud.

La «Renewable Grid Initiative» a reconnu la technologie numérique utilisée par Alpiq comme innovante et avant-gardiste ; elle lui a décerné le «Good Practice Award».

Communiqué de presse


Référence